A l’invitation du Président de la République François Hollande, je ferai partie, en ma qualité de député des Français de Grèce, de sa délégation pour une visite officielle en Grèce. Dans le contexte économique et financier que nous connaissons, ce voyage vise à témoigner du soutien de la France au peuple et au gouvernement grecs dans leurs efforts de redressement.

Le programme de la visite comprend notamment un dîner officiel chez le Président de la République hellénique Prokopis Pavlopoulos, une conférence de presse conjointe François Hollande-Alexis Tsipras, une rencontre avec des parlementaires grecs et une réception en l’honneur de la communauté française à l’Ecole française d’Athènes.

Pour cette raison, je ne pourrai, hélas, participer au colloque, qui s’annonce passionnant, organisé demain par le BNVCA et le Centre Simon Wiesenthal à l’Assemblée nationale sur le thème « La République debout face à l’Antisémitisme et au Terrorisme ». Je devais intervenir dans une table ronde sur le sujet « Comment continuer à lutter aujourd’hui contre l’antisémitisme : les armes de la démocratie » avec notamment François Pupponi, Député-Maire PS de Sarcelles, François Molins, Procureur de la République de Paris et, en qualité de témoin, Mme Latifa Ibn Ziaten (Mère d’Imad, soldat français assassiné par Mehra).

Meyerhabib