Aucun mot n’est assez fort pour exprimer mon émotion et ma douleur suite aux événements tragiques de ces derniers jours. Jamais la France n’avait connu un tel drame. Toutes les lignes rouges sont dépassées.
Mes pensées vont aux victimes, à leurs familles et à leurs proches.
La République a été attaquée et touchée en son coeur : ont été assassinés des journalistes, dont certains étaient des génies, symboles de la liberté d’expression et de la démocratie, des policiers français, symboles de l’ordre républicain, et enfin, encore une fois, comme toujours, des citoyens français parce que juifs.

Le temps n’est pas, pour l’instant, à la polémique. Mais le temps viendra où il faudra, sans concession, analyser les terribles erreurs du passé pour essayer de construire un avenir.
J’étais présent tout l’après-midi de vendredi, hélas, avec des officiels et les familles terrifiées, à quelques dizaines de mètres du supermarché Hypercacher porte de Vincennes. C’est un drame terrible : des Juifs, Yohan Cohen, Yoav Hattab, François-Michel Saada et Philippe Braham, qui faisaient leurs courses de Chabbat, ont été massacrés par un barbare ! Ce soir, j’étais à la manifestation, aux côtés de plusieurs ministres et élus, où le Premier Ministre Manuel Valls, au-delà de tout clivage politique, a eu un discours remarquable. Maintenant, nous attendons des actes.
Depuis le début des événements, je suis en contact permanent avec le Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahu pour le tenir au courant de la situation. Ce soir, il a demandé à parler une par une aux familles des victimes à l’institut médico-légal de Paris où je me suis rendu, avant la levée des corps pour Israël. Il a également parlé à l’une de mes amies proches Céline C., otage, qui a vécu ce drame et vu le terroriste achever l’une des victimes dans des conditions tragiques. Benyamin Netanyahu est extrêmement inquiet pour les Juifs de France.

J’étais également en contact à plusieurs reprises au téléphone avec le Premier Ministre Manuel Valls.
La marche républicaine de demain, dimanche 11 janvier 2015, est importante. Il était temps, après le massacre de Hervé Gourdel, qui n’avait réuni que quelques centaines de personnes à Paris.
Les représentants de pays de notre 8ème circonscription des Français établis hors de France seront présents : le Premier Ministre de Grèce Antonis Samaras, le Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahu, le Président du Conseil des ministres italien Matteo Renzi, le Premier ministre de Malte Joseph Muscat, et le Premier Ministre turc Ahmet Davutoglu.

L’heure est à l’union nationale, et au-delà à l’union de l’ensemble des forces libres et démocratiques contre les soldats de la terreur, du djihad et de l’obscurantisme.
‪#‎JeSuisCharlie‬

Meyerhabib