Sous la pression de Bercy et du Quai d’Orsay, les entreprises françaises, en particulier Suez Environnement, qui étaient pourtant favorites pour l’obtention du marché, ont été contraintes de se désengager du projet de téléphérique à Jérusalem.

Le gouvernement français a hélas, sans grande surprise, cédé devant les menaces de l’Autorité palestinienne. Cette initiative de la municipalité de Jérusalem vise à connecter les différentes parties de la ville et améliorer l’accès aux lieux saints pour tous, Juifs, Musulmans, Chrétiens, résidents, touristes ou pèlerins…
Quand Israël se désengage et érige des murs de séparation, on parle de honte. Quand Israël s’efforce de rapprocher, de désenclaver, d’ouvrir des voies de communication entre les territoires, il enfreint soi-disant le droit international. Comprenne qui pourra !
Ce projet poursuit aussi un très bel objectif écologique. Le téléphérique aura un impact en termes de décongestion du trafic automobile aux abords de la Vieille ville. Quelle incohérence quand on sait que la France affiche l’ambition de se présenter en élève modèle au COP 21, Conférence mondiale de l’ONU sur les changements climatiques !

Sur le plan économique et commercial, la France a perdu une nouvelle occasion de valoriser son savoir-faire technologique et d’appuyer à l’export des fleurons industriels, sur un marché israélien en plein essor. Quel gâchis ! Quand on sait que la France se désindustrialise à vitesse grand V, que la balance commerciale de notre pays enchaîne les déficits et que l’activité économique est encore et toujours en berne. Le projet aboutira avec ou sans nous : aucun doute que cette frilosité profitera à des opérateurs étrangers, dont le gouvernement se montrera capable de plus de discernement.
Sans grandes illusions, j’écrirai dans les prochains jours une lettre à ce sujet à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, pour lui faire part, à défaut de mon étonnement, de ma déception.

Je souhaite en tout cas que ce beau projet aboutisse dans les meilleurs délais, pour le plus grand bénéfice de tous les habitants de Jérusalem.
http://www.lefigaro.fr/…/20005-20150325ARTFIG00062-telepher…

Meyerhabib