Une fois n’est pas coutume, j’ai souhaité que ma question orale sans débat porte sur la défense des animaux, plus exactement sur l’interdiction des colliers à pointes et par stimulations électriques utilisés sur les chiens.

Les questions orales sont posées par un député à un ministre, ce qui interdit toute question collective. L’absence de débat justifie le peu grand nombre de parlementaires qui siègent à cet exercice.

Comme je le dis à la Ministre des Transport Elisabeth BORNE- qui remplaçait le Ministre de l’agriculture- dans ma réplique, sa réponse consistant à dire que les actes de cruauté envers les animaux sont largement pénalisés dans notre droit, mais que chacun peut acheter à n’importe quel coin de rue, sans contrôle, ces outils de torture, est absurde !

Attendez-vous Madame la Ministre que le chien maltraité porte plainte ?!

On marche sur la tête.

Ce raisonnement viendrait à dire « le port d’arme et son usage sont illicites, mais, sans la moindre restriction, vous pouvez en acheter en bas de chez vous ».

Je vous laisse juger par vous-même.

https://www.facebook.com/avecvousmeyerhabib/videos/314417975929483/