Le Salon International de l’Alimentation (SIAL), qui s’est déroulé à Paris du 21 au 25 octobre au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte, a été le théâtre d’une nouvelle entreprise pernicieuse de délégitimation d’Israël.

Si chacun peut comprendre qu’un salon commercial ouvre ses portes à l’Autorité palestinienne, je ne peux accepter que la direction du SIAL accrédite un pavillon « Etat de Palestine », affichant de surcroît des photos de Jérusalem et des produits « Haïfa » !

Juridiquement, la France ne reconnaît pas d’Etat palestinien malgré les assauts diplomatiques répétés d’Abou Mazen, soutenu par l’extrême-gauche et autre BDS.

Surtout, cette décision du SIAL participe d’un climat malsain de légitimation du discours antisioniste et alimente une haine diffuse d’Israël.

Jugez par vous-même.

Je suis inquiet pour la France.