A la suite des propos invraisemblables et immondes proférés sur Facebook par Amira Jumaa, vous trouverez ci-après la lettre que j’ai immédiatement adressée à Frédéric Mion, Directeur de Sciences Po pour que ces faits ne restent pas sans réponse.

J’en profite pour saluer la vigilance et l’efficacité du collectif Inglorious Bastards.

J’ai pris acte que l’Ambassadeur de France aux États-Unis a mis fin dès vendredi dernier au stage de l’étudiante au sein du service culturel.

Je me félicite de la décision immédiate ce jour de la direction de Sciences Po de suspendre la scolarité de la coupable et d’avoir ouvert une procédure disciplinaire.

Amira Jumaa est la preuve préoccupante que la déferlante de haine antisémite qui infeste Internet n’épargne, hélas, aucun milieu socioculturel. Pas même Sciences Po…

Vous trouverez ci-après la réponse immédiate à ma lettre du 27 octobre suite aux propos antisémites proférés sur Facebook par Amira Jumaa, une étudiante koweïtie de Sciences Po.

A ce stade, Sciences Po a pris ses responsabilités. J’en prends acte avec satisfaction.

Au vu de l’extrême gravité des propos tenus, passibles de sanctions pénales, les suites de cette affaire seront suivies avec attention. Pour être tout à fait concret, il est impensable qu’Amira Jumaa reprennent ses études à Sciences Po.

reponse science po Jumaa

Meyerhabib