Ci-joint l’incroyable déclaration officielle du porte-parole du Quai d’Orsay sur le sauvetage dans la nuit de samedi à dimanche de 800 casques blancs syriens et leurs familles, menacés par le régime d’Assad et exfiltrés depuis la zone des combats vers la Jordanie

Effectuée à la demande du Président Trump et de plusieurs pays européens, dont la France, l’opération a été planifiée et parfaitement exécutée par la Division Bashan de Tsahal.

De très nombreuses chancelleries occidentales ont rendu hommage à Israël pour ce geste humanitaire exceptionnel.

Même Federica Mogherini, la Haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères, généralement hostile à Israël, a adressé ses remerciements.

Dans le communiqué du Quai d’Orsay, en revanche, je constate avec consternation que le mot « Israël » n’est même pas mentionné.

Le biais anti-israélien est si puissant parmi certains diplomates du Ministère des Affaires étrangères qu’ils préfèrent nier l’évidence pour ne surtout pas rendre hommage à Israël et à Tsahal. C’en est pathétique et indigne.

Quel crédibilité notre pays peut-il avoir si nos diplomates sont incapables d’évoquer Israël sauf pour l’accabler ?

Israël est un ami, un allié, qui assume ses responsabilités et risque la vie de ses soldats pour défendre nos valeurs. Cette opération héroïque en est un nouveau témoignage.

La vérité fait mal à ceux qui ont abandonné depuis plus de 7 ans le peuple syrien à son bourreau Assad et ses parrains iraniens.