Dans la nuit de lundi à mardi, Sarah Halimi z »l, 66 ans, femme juive pratiquante vivant rue Vaucouleurs à paris 11eme, a été défenestrée par son voisin musulman (djihadiste?) de 27 ans.

Sarah sera inhumé aujourd’hui à Jérusalem.

En cette veille de Pessah, mes pensées émues vont à sa famille, ses enfants, ses petits-enfants.

Rien ne pourra réparer ce crime, éteindre votre chagrin. Je suis avec vous par le cœur et la pensée.

On dit l’auteur déséquilibré. Évidemment! Un homme qui défenestre une femme l’est par définition. Mais il n’est pas irresponsable pour autant!

Est-il djihadiste? Animé par l’antisémitisme qui gangrène une partie de la population arabo -musulmane? J’en ai peur.

L’enquête a été confiée au Procureur Molins, qui a toute ma confiance et apportera des réponses définitives.

11 ans après la mort d’Ilan, avec Sarah, le nom « Halimi » devient hélas un symbole dans la France de 2017.

Celui d’une haine antisémite djihadiste qui tue. La même haine islamiste qui tue aussi des militaires, des policiers, des journalistes, des prêtres ou simplement, des Francais.