Ce fût une immense joie d’être lundi soir auprès de mes compatriotes d’Ashdod et Ashkelon pour la soirée-débat à l’Espace francophone d’Ashdod.

Devant une salle comble et dans une atmosphère particulièrement chaleureuse, ce fût, comme la veille à Netanya, l’occasion de faire un point sur les grands sujets d’actualité intéressant les Français d’Israël.

Un focus spécifique a été consacré au problème de la double imposition et notamment les prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine immobilier.

L’affaire « Tel-Aviv sur Seine », dernier avatar de cette haine obsessionnelle d’Israël d’une partie de la gauche et de l’extrême-gauche, était naturellement dans tous les esprits et a aussi occupé une partie des échanges.

Les principales associations francophones d’Ashdod et Ashkelon étaient représentées, notamment Jean-Claude Benhamou pour ADIR, Sidney Arous pour AMI, Reine Partouche pour IMAV et Patricia Hassoun pour Ashdod Café.

Je tiens également à saluer la présence du cinéaste Jean-Pierre LLedo, actuellement en train de réaliser un film sur Israël ainsi que de Jean-Jacques Benhaïm, directeur de Météor magazine, Elie Laïk, rédacteur du blog « les francophones d’Israël » et d’innombrables amis.

Un grand merci, une fois encore, à Jean-Claude Bensoussan, président de l’Espace francophone d’Ashdod, ainsi que toute son équipe dévouée, à qui je veux rendre hommage.

Meyerhabib