Après le terrible attentat antisémite de Pittsburgh, j’ai interpellé cet après-midi lors de la séance des questions d’actualité le Premier ministre Edouard Philippe sur la stratégie du gouvernement face à la recrudescence d’actes antisémites en France.

Les chiffres sont édifiants.

En 2017, les actes antisémites ont bondi de 26% !
Les Français juifs concentrent près de 50% des violences racistes, alors
qu’ils sont moins de 1% de la population.

Longtemps associé à l’extrême-droite sur fond de préjugés ancestraux et de négationnisme, s’ajoute aujourd’hui un antisémitisme nourri d’islamisme et de détestation d’Israël.

Cet antisionisme, plus sournois, plus politiquement correct, n’épargne pas hélas, certains bancs de cette assemblée.

La réponse est venue du Ministre de l’Intérieur, qui a réaffirmé la détermination du gouvernement à combattre l’antisémitisme. Hélas, occultant hélas sa source principale : la haine d’Israël.

Ci-joint la vidéo de ma question.