Cet après-midi, j’ai interpellé le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur, pour qu’il interdise le concert du rappeur islamiste Médine programmé les 19-20 octobre au Bataclan, où 90 personnes ont été massacrés par la barbarie djihadiste le 13 novembre 2015 dans la salle de concert.
Médine véhicule un imaginaire islamiste, communautariste, antirépublicain. Il vomit la laïcité, il publie des quenelles comme son ami Dieudonné et attise la haine de la France.

La programmation de ce spectacle au Bataclan 3 ans, presque jour pour jour, après l’attentat est une injure à toutes les victimes du djihadisme, une gifle à la République.

Derrière moi, le jeune député Sacha Houlié, pourtant ancien vice-président de l’assemblée, manifestement fan de Médine, s’agite pendant toute la question… Alors que toute la partie de droite de l’Hémicycle et au-delà a applaudi vigoureusement. J’ai reçu des dizaines de messages de soutien de différents bords de l’Assemblée.

La réponse mitigée du Ministre de l’Intérieur « qui attend de voir d’ici octobre » n’est pas satisfaisante. C’est aujourd’hui qu’il faut ordonner l’annulation du concert de Médine au Bataclan.