J’ai pris la parole ce matin, au nom du groupe UDI, sur la proposition de résolution invitant le gouvernement à saisir le Conseil de Sécurité de l’ONU en vue de reconnaître le génocide perpétré par Daesh contre les populations chrétiennes, yézidies et d’autres minorités religieuses en Syrie et en Irak et de donner compétence à la Cour Pénale Internationale en vue de poursuivre les criminels.

Nous avons soutenu ce texte même s’il est regrettable que son ambition soit trop modeste, laissant de côté les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par d’autres groupes terroristes ou le régime sanguinaire d’Assad.

Nous le devons à la mémoire de nos victimes, nos 250 morts depuis 2 ans, d’être en première ligne contre l’État islamique, tant sur le front militaire que judiciaire.

C’est un devoir moral pour le triomphe de la justice et la réalisation d’une paix durable.

A cet égard, je trouve incompréhensible l’abstention du groupe socialiste défende par Elisabeth Guigou, que j’ai interpellée ensuite en citant Elie Wiesel.

Nous le devons à la mémoire de nos victimes, nos 250 morts depuis 2 ans, d’être en première ligne contre l’État islamique, tant sur le front militaire que judiciaire.

Ci-après les vidéos de mes interventions.

https://youtu.be/bjp5POl8s4Y

https://youtu.be/n56FsD_l_qI