Meyer Habib (UDI) : « Soutenir le Hezbollah serait une faute morale et stratégique majeure !»

Le Député Meyer Habib dénonce les propos tenus ce matin par François Fillon, invité de la matinale de France Inter, où il a appelé la coalition mondiale contre Daesh à soutenir le Hezbollah.

Pour le Député Meyer Habib : « la priorité est de détruire Daesh mais sous couvert de Realpolitik, soutenir le Hezbollah, c’est d’abord une insulte à la mémoire de nos morts. A l’heure où notre pays est soumis à une épreuve terrible, comment oublier que la France fût l’une des principales victimes du Hezbollah ? 58 parachutistes français lâchement assassinés à Beyrouth en 1983, prises d’otages à répétition, attentats à Paris comme celui de la rue de Rennes … »

Le Député Meyer Habib insiste : « la priorité est de détruire Daesh mais comment n’être pas choqué qu’un homme qui affiche des ambitions présidentielles, qui se prétend européen, puisse préconiser de soutenir un mouvement inscrit sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne ! »

Pour le Député Meyer Habib : « la priorité est de détruire Daesh mais on ne gagnera pas la guerre contre le djihadisme en s’alliant avec d’autres djihadistes ! Faire le choix d’islamistes chiites contre des islamistes sunnites serait une grave erreur : il n’y a pas de bons et de mauvais djihadistes comme il n’y a pas de bons et de mauvais terroristes ! Ce serait choisir la peste contre le choléra. » Et de rappeler que c’était tout le sens de la question qu’il a posée mercredi 18 novembre 2015 à Manuel Valls : « coalition élargie, oui, coalition avec la Russie, oui, colaition avec les Kurdes ou les Syriens modérés, oui, coalition avec des djihadistes, non ! Choisir un terroriste contre un autre, c’est déjà perdre la bataille contre le terrorisme. »

Le Député Meyer Habib conclut : « La guerre contre le terrorisme djihadiste se gagnera d’abord sur le terrain des valeurs. Si nous perdons notre âme, cette guerre est perdue d’avance. Faire du Hezbollah un allié, serait d’abord une faute morale mais aussi stratégique. La France et le monde libre sont .suffisamment forts pour vaincre Deash sans se compromettre avec des organisations djihadistes »

Meyerhabib