J’ai eu le plaisir d’accueillir à partir de samedi soir en Israël une délégation parlementaire pour une visite de 3 jours.

Composée de 35 députés et sénateurs issus des partis du centre et de la droite (LREM, Modem, UDI, LR), elle comprenait 4 anciens ministres. Seul socialiste présent : mon ami François Pupponi, député du Val-d’Oise et fervent défenseur d’Israël.

Parfaitement organisée par ELNET à l’occasion des 70 ans de l’Etat, la « Mission de l’amitié France-Israël » a offert une occasion de découvrir le pays, tordre le cou à certaines contre-vérités et renforcer les liens d’amitié.

Le programme a combiné entretiens politiques au plus haut niveau, réception à la Knesset, exposé des enjeux sécuritaires, découverte de la « start-up nation », visite de la Vieille Ville, notamment du Kotel et du Saint-Sépulcre.

La visite s’est conclue sur une séquence très émouvante au Mémorial de la Shoah de Yad Vashem, remarquablement guidée par l’excellent Ariel Kandel, directeur général de Qualita.

Point culminant de la visite : une rencontre exceptionnelle avec le Premier ministre Netanyahu, brillant comme à son habitude et qui a beaucoup impressionné la délégation par la clarté de ses développements sur la géopolitique du Moyen-Orient et l’économie israélienne.

Depuis 2013, j’ai reçu en Israël des dizaines de parlementaires, ce qui a permis de diffuser une meilleure connaissance du pays, initier des chantiers de coopération et susciter la prise de conscience que nous partageons les mêmes valeurs comme les mêmes défis.

J’ai eu le plaisir d’accueillir à partir de samedi soir en Israël une délégation parlementaire pour une visite de 3 jours.

Composée de 35 députés et sénateurs issus des partis du centre et de la droite (LREM, Modem, UDI, LR), elle comprenait 4 anciens ministres. Seul socialiste présent : mon ami François Pupponi, député du Val-d’Oise et fervent défenseur d’Israël.

Parfaitement organisée par ELNET à l’occasion des 70 ans de l’Etat, la « Mission de l’amitié France-Israël » a offert une occasion de découvrir le pays, tordre le cou à certaines contre-vérités et renforcer les liens d’amitié.

Le programme a combiné entretiens politiques au plus haut niveau, réception à la Knesset, exposé des enjeux sécuritaires, découverte de la « start-up nation », visite de la Vieille Ville, notamment du Kotel et du Saint-Sépulcre.

La visite s’est conclue sur une séquence très émouvante au Mémorial de la Shoah de Yad Vashem, remarquablement guidée par l’excellent Ariel Kandel, directeur général de Qualita.

Point culminant de la visite : une rencontre exceptionnelle avec le Premier ministre Netanyahu, brillant comme à son habitude et qui a beaucoup impressionné la délégation par la clarté de ses développements sur la géopolitique du Moyen-Orient et l’économie israélienne.

Depuis 2013, j’ai reçu en Israël des dizaines de parlementaires, ce qui a permis de diffuser une meilleure connaissance du pays, initier des chantiers de coopération et susciter la prise de conscience que nous partageons les mêmes valeurs comme les mêmes défis.