La démocratie israélienne a parlé. C’est unique dans l’histoire du pays, pour la 4eme fois, Benyamin Netanyahu devient Premier ministre, après une campagne électorale intense. C’est aussi une première dans l’histoire des démocraties modernes.

J’ai passé cette journée cruciale à Jérusalem au domicile de mon ami, le Premier ministre Benyamin Netanyahu, j’ai même eu le privilège de le réveiller à 3h50 du matin, pour lui annoncer les derniers chiffres qui lui donnaient 31 mandats contre 24 aux travaillistes.
Malgré tous les pronostics des médias ligués contre lui, malgré les attaques personnelles visant son épouse, malgré la campagne de dénigrement systématique, malgré l’hostilité de Barack Obama et les masses financières mobilisées pour l’abattre, le peuple a parlé et lui a renouvelé massivement sa confiance.
Les israéliens veulent une Jérusalem unifiée, plus de justice sociale, ils refusent un Iran nucléaire. Ils ont compris que le conflit israélo-palestinien n’est pas une question de territoires mais une guerre de civilisation, dans un contexte où l’islamisme radical qui a causé plus de 300000 morts dans la région, ces 3 dernières années.

Ma conviction intime est que la victoire de Benyamin Netanyahu est aussi une bonne nouvelle pour le monde libre. Je suis persuadé qu’elle permettra de défendre les valeurs humanistes qui fondent le monde libre, l’Europe et la France.
Je tiens à féliciter chaleureusement Itshak Herzog, leader de l’Union Sioniste, qui a mené une très belle campagne.
Cette élection l’a montré : dans un océan de tyrannies, de barbarie et de non-droit, Israël reste, dans cette partie du monde, le seul îlot de démocratie où tous les citoyens, Juifs, Arabes, Chrétiens jouissent des mêmes droits et peuvent s’exprimer en toute liberté ! Que la liste arabe unifiée ait obtenu 13 sièges et arrive troisième le prouve.

Dans quelques minutes le Premier ministre se rendra, au Kotel, pour remercier la providence divine.
Pour la paix, pour la sécurité d’Israël et monde libre, au nom de tous les franco-israéliens, j’adresse tous les vœux de réussite au Premier ministre

Meyerhabib