Le Consulat général de France à Jérusalem a annoncé mardi la réouverture au public du « domaine national français du Tombeau des rois ». Le site sera « accessible au public les mardi et jeudi matin, sur réservation en ligne uniquement. Les premières visites auront lieu jeudi 24 octobre ».

Depuis des années, je me bats pour la réouverture de ce joyau archéologique et lieu saint du judaïsme, fermé depuis 10 ans par le Consulat général.

Pour rappel, fin juin, le Consulat avait déjà annoncé la réouverture du site. L’accès au public n’avait duré qu’une matinée suite – selon les autorités françaises – à des « incidents » à l’entrée.

Député français, je regrette que ce contentieux persistant crispe depuis des années les relations franco-israéliennes à Jérusalem.

Comme je l’évoquais dans le post précédent, je me suis entretenu ce matin avec le nouveau Consul général René Troccaz, qui m’a fait part de la « très bonne coopération avec les autorités israéliennes ». Son approche positive laisse espérer qu’après l’échec de juin dernier, cette fois sera la bonne !

J’appelle toutes les parties à une approche constructive afin que le Tombeau des Rois devienne un facteur de rapprochement – et non de litige – entre la France et Israël, dans le respect de la souveraineté israélienne sur Jérusalem et l’intérêt de tous, juifs religieux ou passionnés d’archéologie.

***

Pour rappel, le Tombeau des Rois a été acquis en 1874 via le Consul de France de l’époque par Berthe Amelie Bertrand, née Levi, cousine des frères Pereire avant d’être intégré en 1886 au domaine national français en Terre sainte.

Cette situation fait l’objet de longue date d’une contestation. Depuis des années, Haïm Berkovitz, et son association HaMoreshet, luttent pour que la gestion du Tombeau des Rois soit confiée à la communauté juive, conformément au souhait de Berthe Amélie Bertrand. Une action en justice a été engagée par Maître Gilles-William Goldnadel. L’affaire est en cours.