Les faits sont avérés. Samedi a été déjoué un attentat à la bombe fomenté par la République islamique d’Iran contre le rassemblement annuel du Conseil national de la Résistance iranienne au Parc des expositions à Villepinte (93).

Comme chaque année, cet événement mondial des Moudjahidines du peuple iranien a réuni des dizaines de milliers de personnes, parmi lesquelles de nombreuses personnalités, à l’instar de l’ex-maire de New York Rudy Giuliani, l’ancien Premier ministre canadien Stephen Harper ou encore les ex-ministres français Bernard Kouchner, Philippe Douste-Blazy et Rama Yade. Par le passé, John Bolton, l’actuel Conseiller à la sécurité nationale du Président Trump a pris part à plusieurs reprises à ce rassemblement.

L’attentat aurait pu causer un carnage.

Et pourtant, quelques lignes éparses ici et là dans les médias, un gouvernement manifestement indifférent. C’est consternant !

Pourquoi cette différence de traitement avec la Russie, fermement condamnée par le Chef de l’Etat après l’affaire de l’ex-agent double empoissonné en Angleterre ?

Pourquoi cette complaisance coupable vis-à-vis d’un régime, qui est le sponsor n°1 du terrorisme islamiste ?

Au minimum, le Ministre des Affaires étrangères aurait dû convoquer l’ambassadeur iranien, l’Ambassade d’Iran à Paris d’ailleurs directement impliquée dans des attentats meurtriers à Paris dans les années 1980…

En effet, la République islamique traîne un lourd passif et notre pays en a été une des premières victimes!

Quelques rappels.

Beyrouth, 23 octobre 1983, l’attentat du Drakkar tue 58 parachutistes français. Au Liban toujours, 1986, l’affaire des otages: Jean-Paul Kauffmann, Marcel Carton et Marcel Fontaine sont enlevés et séquestrés pendant plus de deux ans par le Jihad islamique libanais pour le compte de l’Iran.

A Paris, la série d’attentats perpétrés en 1985-86 (Marks&Spencer, rue de Rennes …), qui ont fait treize morts et près de 300 blessés sont attribués au Hezbollah, marionnette de l’Iran.

Le 6 août 1991, Chapour Bakhtiar, ancien Premier ministre du Shah, principal opposant au régime des Mollahs, en asile politique dans notre pays, est assassiné à son domicile de Suresnes par les tueurs du régime khomeyniste.

Sans oublier que le régime des Mollahs est aussi à l’origine de multiples attentats antisémites, notamment l’attentat à la voiture piégée à Buenos Aires en 1994 contre l’Association mutuelle israélite argentine qui fît 84 morts et 230 blessés! Huit dirigeants iraniens de haut rang sont recherchés par Interpol pour leur rôle dans cet attentat, parmi eux l’actuel président prétendument modéré Rohani…

Avant-hier encore, les services de sécurité israéliens ont fait savoir que l’Iran aurait décidé de cibler décideurs et citoyens israéliens à l’étranger…

La triste vérité est que le régime iranien est un régime terroriste dont les premières victimes sont les citoyens iraniens eux-mêmes…