Vous êtes nombreux depuis dimanche à m’écrire de toute la circonscription – Italie, Grèce, Turquie, Israël… – pour partager votre joie et votre fierté après la victoire des Bleus au Mondial 2018 en Russie.

On a même vu la Mairie de Tel-Aviv, où résident des milliers de Français, se mettre aux couleurs bleu-blanc-rouge ou des images de soldats franco-israéliens de Tsahal exulter de joie devant les exploits de l’équipe nationale.

Portée par Didier Deschamps, sélectionneur exceptionnel et architecte de cette victoire historique, l’Equipe de France a fait vibrer le pays entier en battant une superbe équipe croate, qui s’est battue avec force et puissance jusqu’au bout. Aux Croates aussi, chapeau !

Didier Deschamps a su insuffler, à ses joueurs jeunes et talentueux, une culture de la gagne associée à des valeurs solides de simplicité, de respect et de collectif.

Cela n’a échappé à personne, pour la première fois, on a vu ces dernières semaines les Bleus entonner avec cœur et fierté la Marseillaise, synchrones avec tout le peuple français.

Grâce à eux, l’épisode honteux de Knysna en 2010 est oublié.

Si elle reste fidèle à ces valeurs et état d’esprit, cette équipe, encore très jeune, est promise à un avenir extraordinaire.

Dans cette équipe soudée, je voudrais rendre un hommage spécial à Kylian Mbappé, tout juste 19 ans, qui a décidé de reverser l’intégralité de ses primes de la Coupe du Monde à l’association  » Premiers de cordés  » dont il est le parrain.

Il y a exactement quinze jours à Jérusalem, le Premier ministre Benyamin Netanyahu confiait à une délégation de 35 parlementaires français qui m’accompagnaient en Israël qu’il voyait en Mbappé le nouveau Pelé. Il ne s’est manifestement pas trompé.

Alors qu’il n’était pas né pour la première étoile de l’Equipe de France en 98, il est aujourd’hui le plus jeune buteur en finale de la Coupe du monde depuis le « Roi Pelé » en 1958, qui lui a rendu un vibrant hommage …

Dans cet immense bonheur collectif, seul revers de la médaille : les débordements sauvages qui ont émaillé la fête dimanche soir sur les Champs-Elysées, où, entre autres, le Drugstore Publicis a été saccagé.

Ces explosions de violence, devenues systématiques dans notre pays, sont inacceptables et très inquiétantes sur l’état de la société française.

Un pays, où des hordes de jeunes de jeunes – toujours les mêmes – se permettent de casser, piller, brûler, agresser sexuellement au nez de la police n’est pas un Etat de droit.

Le gouvernement doit d’urgence renforcer notre appareil de maintien de l’ordre dans le respect des libertés fondamentales. D’autres y parviennent, pourquoi pas nous ?

#Allezlesbleus #FiersdetreBleus #championsdumonde2018