Cette semaine, j’ai donné une interview au Jerusalem Post, l’édition du week-end en anglais,  paru aujourd’hui en Israel , un des quotidiens de référence en Israel.

J’y fais part de ma très grande inquiétude pour la sécurité de la France et des Français face à la montée de la menace djihadiste, véritable cancer de notre époque.

Triste prémonition quand on sait l’abject attentat qui a frappé ce matin l’Isère et l’importation sur notre sol des pratiques macabres les plus innommables de Daesh.

On a tué des juifs parce que juifs, des journalistes parce que symboles de la liberté d’expression, des policiers parce que représentants de l’Etat, aujourd’hui on décapite des innocents en France au nom du djihad. L’heure est grave. Une pensée émue aussi pour la Tunisie victime d’un attentat meurtrier dans la ville de naissance de ma mère, Sousse.

Sans céder à la panique, plus que jamais unité nationale et détermination s’imposent.

Ci après le lien vers l’article : http://www.jpost.com/landedpages/printarticle.aspx?id=407178

Meyerhabib