En Israël avec une importante délégation de parlementaires Français de tous bords politiques, il était indispensable pour nous de rendre visite à la famille d’un des enfants capturés.

Nous avons tous été très émus par la dignité dans la souffrance et le courage des parents de Naftali Frenkel, Rachel, sa mère et Abraham, son père, citoyen américain, qui décrivaient le coup de téléphone de leur fils à 22heures pour les informer qu’il prenait le chemin du retour vers la maison. Les heures de la nuit ont défilé, il n’est jamais rentré…

Nous les avons assurés de notre soutien, de notre amitié et de notre solidarité face à cette épreuve indescriptible, avant de nous rendre au Bureau du Premier Ministre Benyamin Netanyahu avec l’ensemble de la délégation.

Comme je le disais il y a quelques semaines à l’Assemblée Nationale, il n’y a pas de différence entre le terrorisme du Hamas, celui d’Al-Qaïda ou celui de Boko Haram qui enlève des lycéennes innocentes au Nigéria : c’est le même terrorisme !

Meyer Habib