Voilà ce qu’aurait répondu un pilote de Transavia, filiale d’Air-France-KLM, à un agent de l’aéroport Ben Gurion.

L’équipe est sous le choc.

Je vais immédiatement tenter de joindre la dirigeante de Transavia France pour clarifier la situation.

Si les faits étaient avérés, ils seraient d’une gravité exceptionnelle.