Le président de la République a rendu un hommage émouvant et vibrant aux victimes.

Pour pouvoir combattre un mal, il faut le nommer. Il s’appelle l’islamisme ou le djihadisme. Je regrette que ces mots n’aient pas été prononcés ce matin à la cérémonie aux Invalides …

Très belle interprétation d' »il n’y a que l’amour » de Jacques Brel.
Hélas, dans ces moments douloureux, je ne vois que de la haine du côté de nos ennemis et je doute que l’amour soit la réponse adéquate. La force me paraît plus adaptée face à ces sauvages qui veulent briser notre pays.

Meyerhabib