Ce discours, brillant de vérité et de justesse, restera dans les annales de l’Histoire.

Devant les nations du monde, le premier ministre israélien a démasqué les Mollahs iraniens, révélant, photos à l’appui, l’existence d’un entrepôt secret abritant près de 300 tonnes d’équipement et matériaux atomiques ! à visée militaire ! En plein cœur de Téhéran « à 100m d’une entreprise de nettoyage de tapis » (sic).

Nouvel exploit du Mossad, qui a mis au jour il y a six mois l’existence d’un entrepôt d’archives, prouvant le double jeu de la République islamique, plus que jamais déterminée à développer un arsenal nucléaire militaire.

Les Iraniens n’ont eu de cesse de berner et ridiculiser les inspecteurs internationaux. La preuve.

Il est urgent que l’AIEA exploite ces données nouvelles et exerce des contrôles dignes de ce nom car, non, l’Iran ne joue pas le jeu et ne respecte pas ses engagements.

On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas.

Netanyahu a lancé un avertissement clair, net et précis : « soyez sûrs…tout ce que l’Iran tentera de dissimuler, Israël le trouvera. […] Israël sait où vous êtes, ce que vous faites et ne vous laissera pas faire que ce soit en Syrie, au Liban ou en Iraq. »

Surtout, il nous a placés, Français et Européens, face à nos responsabilités.

« Les dirigeants européens n’ont-ils rien appris de l’histoire, vont-ils un jour se réveiller et arrêter de soutenir l’Iran ? » a-t-il lancé.

Comment, en effet, pouvons-nous avoir la mémoire si courte ?

Comme le régime iranien aujourd’hui, l’Allemagne nazie a trompé, il n’y a pas si longtemps, les démocraties européennes tout en développant un arsenal militaire qui a déchiré le continent et plongé des générations dans les ténèbres.

On connaît le résultat : 60 millions de morts, 6 millions de Juifs. Plus jamais ça !

Et pourtant, nous continuons à dérouler le tapis rouge aux dignitaires de la République islamique, qui oppriment leur peuple et mettent le Moyen-Orient à feu et à sang!

La plupart des Etats arabes eux-mêmes le reconnaissent et se rapprochent d’Israël. Quand allons-nous ouvrir les yeux ?

Comme nos alliés américains, nous devons restaurer et intensifier la politique de sanctions économiques, seule à même de mettre à bas ce régime islamiste, honni et massivement contesté de l’intérieur par le peuple d’Iran, qui reste un très grand peuple.

Le premier ministre d’Israël a également démasqué le Hezbollah libanais, milice supplétive à la botte de l’Iran, qui cache des missiles à proximité de l’aéroport de Beyrouth et utilise la population civile du Pays du Cèdre comme bouclier humain.

« Israël sait ce que vous êtes en train de faire » a-t-il lancé aux djihadistes chiites.

Concernant la loi sur l’Etat du peuple juif, Netanyahu a mis le monde face à ses contradictions.

D’un côté on dénie au peuple juif d’avoir son Etat, ses symboles, sa langue, de l’autre, on encense le président auto-désigné de l’Autorité palestinienne, le négationniste Abou Mazen, qui finance le terrorisme et propage la haine !

Les Américains ont su tirer toutes les conséquences. A ce jour, nous savons mais nous ne faisons rien.

Cette obsession anti-israélienne, on la voit à l’UNESCO, on la voit au conseil des droits de l’homme, on la voit à l’assemblée générale de l’ONU qui, il n’y a pas si longtemps encore associait le sionisme à une forme de racisme…

La vérité est que ces institutions ont trahi leurs nobles vocations initiales pour se transformer en officines antisionistes.

C’est cela le nouvel antisémitisme.

Hélas, cette obsession, nous la retrouvons chez nous à l’extrême-gauche mais aussi, hélas de plus en plus, dans certaines franges de la majorité LREM…

Le discours de Benyamin Netanyahu devant l’AG des Nations unies en 2018, plein de force et de vérité, doit sonner en nous comme un appel à renouer avec nos valeurs fondamentales et assumer nos responsabilités devant l’Histoire.