Mon post de jeudi soir, qui a été vu près de 70 000 fois, a suscité beaucoup d’émotion et de commentaires.

J’ai reçu vendredi après-midi un long appel de notre ambassadeur au Sénégal, Christophe Bigot, qui est un ami et qui m’a livré une version différente des faits.

Il était sincèrement désolé de ces mécompréhensions et a bien insisté sur le fait que son épouse et lui, qui restent tous deux très attachés à Israel, condamnent totalement toute forme de boycott. Dont acte.

Je me suis aussi entretenu au téléphone avec l’ambassadeur d’Israël au Sénégal Paul Hirschson et son épouse Jeannie, parfaitement francophone et francophile. Elle m’a semblé peinée par cette histoire d’autant que Valérie Bigot était une amie très proche.

À mon sens, cet incident est le fruit d’une regrettable maladresse de la part de Mme Bigot même si elle n’était pas animée par une quelconque hostilité à Israël.

Israël est un ami et un allié. La France doit user de son influence pour combattre activement les entreprises de boycott d’Israël, qui sont du reste totalement illégales dans notre pays.

À présent, il convient d’apaiser les esprits et ne pas entamer la dynamique constructive franco-israélienne, à laquelle Christophe Bigot a beaucoup contribué.