Vous avez été des centaines depuis hier à me faire part de votre émotion et indignation face à la bande annonce de l’émission « Envoyé spécial » sur la « jeunesse estropiée »de Gaza programmée jeudi soir en prime time sur France 2.

Cela a été prouvé et reconnu, y compris par les dignitaires du Hamas : la quasi-totalité des jeunes tués ou blessés étaient des activistes du Hamas, envoyés à la mort par l’organisation djihadiste.

Mais il n’est pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

18 ans après le scandale Al-Dura, le service public de l’information s’obstine à criminaliser Israël et à relayer l’ignoble propagande islamiste.

Cette obsession viscérale anti-israélienne est plus indécente et écœurante encore alors que sont à peine enterrés Kim, 28 ans, jeune maman d’un bébé de 18 mois et Ziv, 33 ans, père de 3 enfants, lâchement assassinés dimanche dernier à Barkan par un collègue de travail palestinien, qui était parfaitement intégré à l’entreprise et ce, dans l’indifférence quasi-générale des grands médias nationaux!

Où étaient les caméras de France 2 quand des milliers d’Israéliens étaient paralysés, handicapés, traumatisés à vie par des attentats aveugles contre des civils orchestrés au plus haut niveau de l’Autorité palestinienne ?

Pourquoi cette focalisation sur Israël quand dans le même temps la région entière est à feu et à sang et que les morts se comptent par centaines de milliers en Syrie ?

Cette politique éditoriale est totalement irresponsable ! Elle attise la haine d’Israël et prépare le terrain pour de futures violences antisémites, si ce n’est un attentat.

Nos grands médias n’ont-ils rien appris du passé ? Ont-ils déjà oublié que Toulouse, l’HyperCasher étaient directement motivés par la détestation d’Israël ?

Le gouvernement ne peut tolérer plus longtemps sur le service public l’expression d’une pareille soumission à la stratégie cynique du Hamas.

J’ai mal à ma France.