À la veille de sa visite officielle en Lituanie, j’ai été longuement reçu en début d’après-midi au bureau du Premier ministre Benyamin Netanyahu à Jérusalem.

Intégration des Olim de France

La première partie de l’entretien fut naturellement consacrée à l’intégration des Olim de France. En effet, après les avancées considérables réalisées ces dernières années (diplôme de chirurgiens-dentistes, de pharmaciens, permis de conduire…), j’ai souligné l’urgence de donner une nouvelle impulsion, en particulier pour d’autres professions réglementées, notamment les infirmiers, les sages-femmes, les avocats… Dans ce cadre, Benyamin Netanyahu m’a invité à soumettre dans les semaines à venir des pistes d’action concrètes sur les différents volets (emploi, enseignement, études supérieures, enrôlement dans l’armée, logement, relations avec l’administration…). Je vous tiendrai informés des suites.

Relations France-Israël

Sur les relations France-Israël, le Premier ministre a confirmé que la dynamique de la coopération bilatérale était solide et globalement positive. Il a rappelé la qualité des rapports personnels, cordiaux, francs et amicaux qu’il entretient avec le Président de la République Emmanuel Macron et m’a chargé de lui transmettre un message lors de la conférence des ambassadeurs la semaine prochaine à Paris.

Il m’a posé plusieurs questions sur la politique de lutte contre le terrorisme et les chantiers de réforme économique en cours, qu’il suit avec attention et dont il souhaite la réussite.

Il a toutefois réitéré son incompréhension et sa déception que la France, dans la ligne du Quai d’Orsay, soutienne systématiquement les ONG hostiles à Israël dans les instances internationales, en particulier à l’ONU. Selon le Premier ministre israélien, cette politique ne sert pas la paix dans la région.

Situation en Grèce

Avec le Premier ministre, nous avons également évoqué l’amélioration de la situation économique en Grèce, dont il se réjouit. Il a souligné la qualité des relations et le renforcement de la coopération entre la Grèce et Israël dans une diversité de domaine, notamment la sécurité et l’énergie.

Implantations en Judée-Samarie

Même s’il reste déterminé à aboutir, quand les conditions seront réunies, à un accord de paix, Benyamin Netanyahu m’a affirmé que tant qu’il serait à la tête du gouvernement, aucune implantation juive en Judée-Samarie ne serait démantelée.