J’ai été reçu cet après-midi en tête-à-tête par M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Nous avons fait un tour d’horizon de diverses problématiques et des différents pays de la circonscription.

Comme je m’y étais engagé, je lui ai fait part des difficultés engendrées par la suppression de la réserve parlementaire pour les associations françaises à l’étranger.

Le Ministre d’Etat a été très sensible au rôle essentiel rempli par nos associations dans la réalisation de missions d’intérêt général, qu’il s’agisse d’accueil, d’action sociale, d’œuvres de bienfaisance, d’anciens élèves ou d’assistance administrative.

Nous avons convenu de rester en contact et, dès l’année prochaine, il s’est engagé à associer les députés des Français de l’étranger à la conception d’un dispositif financier créatif, juste et efficace pour pouvoir continuer à soutenir la vie associative française à l’étranger malgré la suppression de la réserve parlementaire dans le cadre de la loi organique rétablissant la confiance dans la vie politique.

Je vous tiendrai informés des suites.

Nous avons également évoqué les relations franco-israéliennes, notamment la prochaine visite d’État du Président de la République Emmanuel Macron en Israël, les perspectives de la coopération économique et sécuritaire, dans le prolongement de l’échange constructif avec le Premier ministre Benyamin Netanyahu le 16 juillet dernier, en marge de la commémoration du Vel’ d’Hiv’.

J’ai enfin soulevé le cas de Loup Bureau, le reporter français mis en examen en Turquie pour « terrorisme ».

Le Ministre m’a assuré que la chancellerie était en contact permanent avec les autorités turques et que tout était fait pour libérer le reporter.