A l’invitation d’Henri Cukierman, Président de la CCFI, j’ai participé mardi dernier comme chaque année, au gala très réussi de la chambre de commerce France-Israël, en présence notamment de Jean-Yves Le Drian, Ministre des Affaires étrangères, l’Ambassadeur d’Israël en France Aliza Bin Noun ou encore Pierre Gattaz, Président du MEDEF, et de très nombreux dirigeants économiques français et israéliens de premier plan.

Dans son allocution, Jean-Yves Le Drian, avec lequel j’entretiens des relations cordiales et constructives, a réaffirmé le rejet catégorique par la France de la campagne de boycott d’Israël mais sans condamner clairement l’étiquetage des produits alimentaires de Judée-Samarie, Golan et Jérusalem.

Je l’ai interpellé publiquement sur cette « étoile jaune économique » au service du même boycott, qui nuit aux relations économiques israélo-palestiniennes et éloigne les perspectives de paix…

À la veille de son déplacement à Ankara, nous avons évoqué en privé les principaux enjeux de la visite ministérielle (coopération anti-terroriste, relations économiques, relation UE-Turquie…), et en particulier le sort de Loup Bureau, jeune journaliste détenu en Turquie dans des conditions très dures, depuis le 1er août, pour un reportage sur la cause kurde… Le Ministre m’a assuré qu’il plaiderait sa libération au plus haut niveau et ferait le maximum pour ramener notre compatriote à la maison.

Enfin, il a décerné des trophées à plusieurs opérateurs économiques pour leur contribution significative au renforcement des échanges économiques entre les deux partenaires notamment EDF, Renault, UB Partners, XL Airways…
***
J’en profite pour ouvrir une parenthèse sur la révolution qu’ont connu ces dernières années les voies aériennes Paris-Tel-Aviv !

Il y a quatre ans, j’avais travaillé avec le gouvernement israélien pour la mise œuvre opérationnelle des accords UE-Israel « ciel ouvert » ouvrant le marché aux compagnies

Depuis, entre EasyJet, Arkia, IsrAir, XL Airways et Transavia, sans compter El Al dont il faut saluer les efforts sur les prix malgré la contrainte sécuritaire, ce sont aujourd’hui des centaines de billets AR à 200-500€ qui sont disponibles chaque semaine rapprochant ainsi de très nombreuses familles et favorisant les liens économiques et culturels!

A cet égard, la PDG de Transavia France Nathalie Stubler, avec qui j’étais la semaine dernière dans la délégation de Bruno Le Maire en Israël, m’a confié que la compagnie a prévu d’ouvrir au printemps prochain trois vols supplémentaires par semaine entre Paris et Tel-Aviv.
***
Cette visite en Israël du Ministre de l’Économie et des Finances, à laquelle j’ai participé pour son volet politique, a été l’occasion de mettre en lumière l’immense potentiel de développement des échanges franco-israéliens ainsi que la complémentarité des compétences et savoir-faire entre les deux partenaires.

La prochaine visite du Président de la République, annoncée pour le printemps prochain, permettra, je l’espère, d’amplifier le mouvement mais aussi et surtout d’aplanir certaines divergences et renforcer le dialogue politique – où subsistent hélas de nombreux points de divergence notamment sur le statut de Jérusalem – et la coopération sécuritaire et antiterroriste, dans le prolongement des échanges fructueux entre Benyamin Netanyahu et Emmanuel Macron le 16 juillet dernier à Paris.

Merci à Erez Feld pour les photos