Alors que nous commémorons aujourd’hui les attentats djihadistes du 13 novembre 2015, les populations civiles du sud d’Israël, parmi lesquelles des dizaines de milliers de Français, subissent depuis hier soir une pluie de roquettes et d’obus des djihadistes du Hamas.

Leur seul but : tuer le maximum d’innocents dans des attaques aveugles délibérément ciblés contre des civils.

Plus de 400 tirs de roquettes, 2 morts, des dizaines de blessés, certains dans un état critique.

Un bus a été pulvérisé, les familles ont passé la nuit entassées dans des abris, terrorisées par les alertes rouges à répétition et le fracas des bombes. Les enfants n’ont pas pu aller à l’école ce matin.

Je tenais à exprimer d’abord ma solidarité totale avec la population civiles d’Israël, en première ligne face aux agressions du Hamas.

UN SILENCE MÉDIATIQUE ASSOURDISSANT

A ce stade, à l’exception de la presse francophone d’Israël, la couverture médiatique est scandaleuse !

Les grands quotidiens, cette fois encore, passent sous silence cette agression barbare et renvoient dos-à-dos agresseurs et agressés.

Ainsi, Le Monde consacre un article tout à fait secondaire aux « Frappes israéliennes et barrage de roquettes : nouvelle flambée de violences à Gaza », quand Le Figaro publie un papier titré « Gaza : les tirs de roquettes palestiniens et les frappes israéliennes se poursuivent ».

Ce matin, les ministres du cabinet israélien de sécurité sont réunis en urgence pour décider de la suite des opérations.

J’étais dimanche soir en tête-à-tête avec Benyamin Netanyahu à Paris lorsqu’il a eu connaissance des premiers affrontements dans la Bande de Gaza, où un lieutenant-colonel de Tsahal de 41 ans a perdu héroïquement la vie.

J’ai vu son visage pâlir, il m’a dit « c’est peut-être la guerre, je dois rentrer ». Le soir même il a repris l’avion alors qu’il avait un entretien le lendemain matin avec le Président de la République Emmanuel Macron.

Je ne doute pas qu’il prendra les décisions qui s’imposent pour protéger la population israélienne.

Hélas, je sais qu’aussitôt la riposte israélienne engagée, les mêmes médias consacreront leurs unes à accabler Israël, toujours coupables même quand il agit en légitime défense et protège sa population.

Alors qu’Israël a multiplié les gestes d’apaisement ces derniers jours, je crains déjà ce nouveau tsunami médiatico-politique qui va attiser un peu plus la haine d’Israël et risque d’entraîner dans son sillage une nouvelle vague d’actes antisémites.

C’est pourquoi j’appelle médias, politiques et intellectuels à la responsabilité.

ISRAËL REÇOIT UN SOUTIEN INTERNATIONAL IMPORTANT

Seul rayon de soleil, depuis hier soir, Israël a reçu le soutien de très nombreuses chancelleries occidentales, qui une fois n’est pas coutume, accusent directement le Hamas d’agression contre des civils.

Les États-Unis, bien sûr, mais aussi le Quai d’Orsay – cela mérite d’être souligné – et l’Union européenne.

J’espère sincèrement que ces prises de position claires marquent une inflexion réelle et un changement d’attitude face aux provocations constantes des djihadistes du Hamas.