Comme je m’y étais engagé, après l’entretien avec un haut conseiller diplomatique à l’Elysée, j’ai interpellé hier soir en CAE le Ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sur le scandale de l’attentat de la rue des rosiers.

35 ans après les faits, il est moralement insupportable que les terroristes présumés continuent de couler des jours heureux alors qu’ils ont été localisés (2 en Jordanie, 1 dans les Territoires palestiniens, 1 en Norvège) et que des demandes d’extradition officielles ont été transmises aux autorités compétentes.

J’ai bien signalé au Ministre que le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, à qui j’ai exposé l’affaire en tête à tête lors de sa dernière visite à paris le 5 juin dernier, était disposé à fournir toute l’assistance d’Israël, si la France en faisait la demande, pour appréhender et remettre aux autorités françaises Hicham Harb, localisé près de Ramallah…

Après avoir reconnu qu’il ne connaissait pas les détails de l’affaire, le Ministre m’a assuré qu’elle serait suivie de près par ses services.

La France doit tout mettre en œuvre pour que les auteurs soient jugés et punis.

A ce jour, aucune demande officielle n’a été transmise aux autorités israéliennes.