La Commission des affaires étrangères a auditionné cet après-midi le Ministre Jean-Yves Le Drian.

Dans les deux minutes imparties, je l’ai interpelé sur :

– L’inquiétude sur l’avenir des associations françaises à l’étranger après la suppression de la réserve parlementaire en août dernier dans la loi pour la confiance dans la vie politique ;

– La déclaration officielle scandaleuse du Quai d’Orsay hier en faveur de la libération du terroriste Salah Hamouri, cadre du FPLP, l’organisation responsable, entre autres, de l’attentat de la rue de Copernic en 1980, et qui avait projeté en 2005 d’assassiner le Grand Rabbin Ovadia Yosseh z’’l, sans jamais exprimer par la suite le moindre regret ;

– La participation du Consul général de France à Jérusalem à la cérémonie de remise des prix du « concours de plaidoirie pour les droits de l’homme de Palestine » à l’« Université Al-Quds », dont le gagnant, père de Bahaa Elayan, qui en 2015 à assassiné 3 israéliens, et dont le client est Yssan Abou Djamal qui a assassiné 5 civils israéliens en prière dans une synagogue à Har Nof.

A ma grande déception, le Ministre a esquivé la question sur le financement du tissu associatif français à l’étranger.

Plus grave, même s’il a botté en touche, il assumé sa prise de position sur Salah Hamouri, qui déshonore la France sur le plan moral et l’affaiblit politiquement.

Silence radio sur l’ignoble cérémonie à Jérusalem…

Le Secrétaire d’État Jean-Baptiste Lemoyne a ensuite apporté des précisions mais, malgré un ton amical, ne m’a pas convaincu sur le soutien de la France à la libération d’un terroriste.

Vidéo de ma question :

https://www.youtube.com/watch?v=7CYyDkEd2Zw&feature=youtu.be

Vidéo de la réponse du ministre : https://www.youtube.com/watch?v=LHC7OC31yU8

Vidéo de la réponse du Secrétaire d’État : https://youtu.be/UoKIQMRWWF4