Ci-joint ma lettre adressée vendredi à la députée Muriel Ressiguier, présidente La France insoumise de la Commission d’enquête sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite.

J’y regrette son choix de focaliser les travaux sur les seuls groupuscules d’extrême-droite alors que les violences qui ont secoué notre pays ces dernières semaines démontrent des convergences évidentes entre groupuscules d’ultra-gauche et d’ultra-droite, que ce soit dans le mode opératoire, la haine « anti-flics » et surtout l’antisémitisme et la haine d’Israël.

Cette indignation sélective et cette hémiplégie intellectuelle de l’extrême gauche discréditent hélas cette commission d’enquête comme en témoigne le scandale récent autour des projets de convocation de Marine Le Pen et Marion Maréchal, qui ont fuité dans la presse.