Hier soir, à l’issue de la réunion de la commission des affaires étrangères, la Députée de la « France insoumise » Clémentine Autain, a publié sur les réseaux sociaux : « […] j’ai fermement condamné les propos indignes de Meyer Habib. Une nouvelle fois, Meyer Habib a ouvertement sali la personne de Salah Hamouri, aujourd’hui prisonnier politique en Israël. Dans cette période marquée par une menace forte sur notre pays, de tels propos sont révoltants, alors que le seul crime de notre compatriote est de combattre la colonisation israélienne, illégale au regard du droit international. »

Non, Madame Autain, ce n’est pas moi qui ai sali sa personne, il s’en est très bien chargé lui-même en devenant terroriste !

Dois-je rappeler que Salah Hamouri est un des chefs du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), inscrit sur la liste officielle des organisations terroristes de l’Union européenne, des Etats-Unis et du Canada, responsable de très nombreux attentats contre des civils que ce soit en Israël mais aussi en France, notamment l’attentat de la rue de Copernic en 1980 ?

En 2005, Salah a fomenté un attentat visant à assassiner le Grand Rabbin d’Israël Ovadia Yossef z »l. Incarcéré jusqu’en décembre 2011, il a été libéré dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers pour obtenir la libération du jeune soldat franco-israélien Guilad Shalit, détenu pendant plus de 5 ans par vos amis du Hamas à Gaza.

Jamais, il n’a exprimé le moindre regret et a même revendiqué dans un interview à l’agence de presse Reuters qu’il avait « tous les droits d’assassiner le grand rabbin »…

S’il est aujourd’hui détenu, c’est sur la base d’éléments très sérieux et sur décision de la Cour suprême d’Israël, haute juridiction internationalement reconnue pour sa jurisprudence protectrice des libertés fondamentales.

Mme Autain, regardez cette photo, où Salah Hamouri pose fièrement aux côtés du terroriste Marwan Barghouti, responsable de la mort de dizaines de civils israéliens, et de Samir Kountar, qui a fracassé le crâne d’une petite fille de 4 ans à coup de crosse de Kalachnikov !

Vos propos scandaleux peuvent être assimilés à de l’apologie du terrorisme.

A minima, ils sont l’expression d’un gouffre moral, celui dans lequel s’est vautré l’islamo-gauchisme, obsédé par la haine d’Israël, au point d’être aveugle au terrorisme quand il frappe des civils juifs et israéliens et indulgent envers l’islam djihadiste.

Pour cette gauche déréglée, quand on tue à Paris, c’est du terrorisme, quand on tue à Jérusalem, c’est de la résistance.

Tous ces amis de Chavez, de Castro, de l’Iran des Mollahs, cette gauche qui ferme les yeux sur 250 morts victimes du dictateur Maduro au Venezuela mais accable Manuel Valls lorsqu’il se rend en Israël, qui est, ne vous en déplaise, la seule démocratie du Moyen-Orient à protéger ses minorités.

Dois-je rappeler que Mme Autain était en tête de cortège le 23 juillet 2014 à une manifestation pro-Hamas où ont été agités des drapeaux de l’organisation terroriste Hezbollah, brûlés des drapeaux israéliens, brandis des panneaux avec caricatures antisémites ou faisant référence à la Shoah ?

Commentaire de l’intéressée sur son Twitter : « Grande, digne, déterminée cette manifestation parisienne de solidarité avec les Palestiniens. »

Pourtant ces dérives étaient connues ! Quelques jours plus tôt, lors d’une autre manifestation anti-israélienne, on a entendu, en plein Paris, 70 ans après sa Libération du joug nazi, des slogans « mort aux juifs », des croix gammées sur la Marianne de la Place de la République sans oublier d’innombrables quenelles et autres « ananas », saluts nazis du XXIème siècle…

L’antisionisme obsessionnel, c’est la défaite annoncée contre l’islam politique et le djihadisme.