Paris Match publie cette semaine une longue interview exclusive du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, dans laquelle il développe notamment sa vision des grands enjeux internationaux et une analyse très forte et très claire de la situation au Moyen-Orient.

En réponse à une question sur l’attentat de la rue des rosiers, Benyamin Netanyahu déclare que même s’il s’agit d’une affaire avant tout française, il serait prêt, si elle en faisait préalablement la demande, à aider la France, notamment à neutraliser Hicham Harb, le chef du commando terroriste, qui coule actuellement des jours heureux près de Ramallah !!

A ce jour, ce n’est pas le cas.

Dois-je rappeler qu’après l’attentat des JO de Munich 1972, dont nous commémorons cette semaine les 37 ans, le Mossad a liquidé un à un tous les terroristes impliqués, parfois trente ans après ?!

Ceci explique sans doute cela : en novembre 2018, l’ancien directeur de la surveillance du territoire (DST), Yves Bonnet, a révélé aux médias qu’un pacte avait été passé en 1983 au plus haut niveau de l’Etat avec le groupe Abou Nidal responsable de l’attentat. Cet accord informel garantissait l’immunité aux terroristes en contrepartie de la fin des attaques sur le sol français…

Comment un État qui se respecte peut-il ainsi marchander le sang de ses citoyens avec une organisation terroriste ? C’est une honte.

A cet égard, des dizaines de députés, de tous bords politiques, ont déjà cosigné ma demande de création d’une commission d’enquête sur l’attentat de la rue des rosiers. J’aurai l’occasion d’y revenir.

Peut-être enfin une lueur d’espoir pour les familles des victimes, représentées notamment par le journaliste Yohann Taieb, dont je veux saluer ici encore le travail remarquable depuis des années.

***

En marge de l’interview, j’ai eu un long entretien en tête-à-tête avec le Premier ministre israélien.

Après un rapide tour d’horizon des relations France-Israël et de la situation sécuritaire, nous avons évoqué les élections du 17 septembre.

Chaque électeur fera son choix en âme et conscience. Israël est une authentique démocratie.

Ma préférence, vous la connaissez, elle va sans l’ombre d’une hésitation à Benyamin Netanyahu, un homme d’Etat qui, quel que puisse être le respect que j’ai pour les autres candidats, joue dans une autre catégorie.

Je veux rappeler ici l’engagement déterminant et sans faille du premier ministre israélien pour l’intégration des Olim de France ! Il s’est personnellement impliqué pour les équivalences de diplôme, les permis de conduire et bien d’autres dossiers comme la libéralisation du transport aérien. Jamais les prix des billets d’avion n’ont été aussi bas, ce qui change le quotidien de très nombreuses familles…

Très attaché aux Olim de France, auxquels il a d’ailleurs adressé un message publié mercredi sur ma page, il m’a assuré que, réélu, il allait poursuivre dans cette voie.

Là encore, j’aurai l’occasion d’y revenir.