Les mots me manquent à la vue de ces images terribles ce matin.
En ce jour si sacré du calendrier juif, après un an de confinement, des dizaines de milliers de pèlerins s’étaient rendus à la Hiloula de Rabbi Chimon Bar Yo’haï au Mont Méron.
Le bilan, hélas provisoire, est terrible ! 44 morts, 150 blessés.
Lag Baomer met fin à la période de deuil, notamment de la disparition des 24.000 élèves de Rabbi Akiva il y a près de 2.000 ans au cours d’une épidémie.
C’est l’une des plus grandes tragédies de l’histoire d’Israël !
Le premier ministre est sur place.
Le temps est au deuil, à l’accompagnement des familles, aux prières et au recueillement. Beaucoup de questions se posent. Pourquoi ?! Comment un pays aussi performant qu’Israël, en particulier sur les enjeux sécuritaires, n’a-t-il pu voir venir un tel drame ?!
La douleur est immense.
Mes pensées vont aux familles, au Peuple d’Israël et à son gouvernement.