Ce matin en Commission des Affaires étrangères, les députées Valérie Boyer (LR) et Sonia Krimi (LREM) ont présenté le rapport d’information « Lutter contre le financement du terrorisme international ».

Dans l’ensemble, c’est un très bon rapport, utile et opérationnel.

Cependant, c’est un rapport qui pèche par hémiplégie dans la mesure où il occulte le rôle de certains Etats et organisations.

Pas un mot sur la République islamique d’Iran, matrice du terrorisme djihadiste global. Ni sur le Qatar, grand argentier de l’Etat islamique.

Pas un mot sur le Hezbolllah, le Hamas ou le FPLP.

Pas un mot sur l’autorité palestinienne qui salarie les familles de terroristes qui ont assassiné des civils israéliens parce que juifs.

A noter la réponse très positive de Valérie Boyer qui dit partager mes préoccupations mais souligne que le rapport ne portait pas sur « la politique et le terrorisme ».

Elle a ajouté qu’elle était favorable à la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur le financement du Hamas et de l’autorité palestinienne, premiers récipiendaires de l’aide publique internationale européenne et française.

A écouter aussi les interventions de :

– Christian Hutin (PS) sur la secte islamiste chiite Zahra, où un drapeau d’Israël sert de paillasson à l’entrée de leur centre à Grande-Synthe… (à partir de 1h46’43’’)

– la prise de parole de Claude Goasguen (LR) sur le Hamas (à partir de 1h54’37’’).

Cliquez sur https://urlz.fr/9n34