LECTURE DÉFINITIVE DE LA PROPOSITION DE LOI SUR LES MESURES DE SÛRETÉ A L’ENCONTRE DES TERRORISTES SORTANT DE PRISON

D’ici à 2025, 90 % des détenus pour terrorisme ou radicalisation retrouveront la liberté. Ils doivent faire l’objet de contrôles.

Cette fois-ci je l’ai dit au nouveau garde des Sceaux Eric Dupont-Moretti, qui a remplacé Nicole Belloubet :

Seul le principe de précaution doit nous guider.

La prison est devenue hélas l’école du djihad.

Le doute doit bénéficier à nos concitoyens, pas aux djihadistes !

J’ai évoqué la mémoire des 260 victimes de la barbarie islamiste, celle du Père Hamel, assassiné il y a 4 ans dans son Église. J’ai pensé aussi aux familles de Sarah Halimi et de Mireille Knoll.

Enfin, je l’ai dit au Ministre, si l’un des procès le plus difficile de sa carrière d’avocat fut celui du frère de Mohammed Merah, pour moi, l’un des moments les plus difficiles de ma vie, fut ce vol de nuit pour Israël transportant vers leur dernière demeure les dépouilles des victimes de l’attentat de l’Ecole Ozar HaTorah de Toulouse.

Le texte va malgré tout dans le bon sens. Porte-parole du groupe UDI, nous avons voté pour.