Le 27 septembre s’est tenue à l’Assemblée nationale, dans le cadre du groupe d’amitié France – Israël, une rencontre avec Emilie MOATTI, Vice-présidente de la Knesset.
Au-delà d’un échange courtois, franc, amical et d’un bref tour d’horizon politique, je l’ai sensibilisé sur la question de la reconnaissance des handicaps pour les français qui s’établissent en Israël, à laquelle elle a été très attentive.
Il ne faut pas ajouter aux difficultés administratives de l’Alyah des complications supplémentaires aux personnes souffrant d’un handicap pour qu’ils puissent faire reconnaître leur invalidité notamment (mais pas seulement) pour les enfants autistes.
Aux côtés d’Olivia CATTAN, journaliste et présidente d’SOS Autisme France, qui a décidé courageusement de faire son Alyah et qui fait un travail remarquable pour faciliter l’intégration des personnes handicapées en Israël, j’interpellerai officiellement dans les prochains jours le gouvernement israélien et la Knesset sur cette question.
C’est une cause transpartisane, apolitique mais ô combien morale.
Je vous tiens au courant des évolutions.
Hag Sameah à tous !