A l’heure où un antisémitisme virulent et meurtrier sévit en France, faire une réédition de Mein Kampf est une injure à toutes les victimes du nazisme, une gifle aux derniers survivants de la Shoah.

Le livre d’Adolf Hitler reste le signe de ralliement de tous ceux qui professent la haine d’Israël et du Juif.

Pour preuve l’immense succès rencontré en Allemagne, où 80.000 exemplaires ont été vendus en 2018 et surtout, dans le monde arabo-musulman, où c’est, depuis des années, un indétrônable best-seller…

Ci-joint ma lettre à la directrice des éditions Fayard Sophie de Closets, copie au Ministre de la Culture Franck Riester.