Le 23 juillet a eu lieu la réunion constitutive de la commission d’enquête parlementaire sur le meurtre de Sarah Halimi. C’est parti !
Nous avons procédé à l’élection du Bureau de cette commission : Didier Paris, ancien magistrat, Député LREM de Côte d’Or, en sera le Rapporteur, qui a une grande expérience des commissions d’enquête et je serai donc Président de cette commission.
Après avoir également élu les Vice-Présidents et les Secrétaires de la commission, j’ai pu expliquer dans mon propos liminaire à tous les membres présents son objet.
Il ne s’agit pas d’un troisième degré de juridiction. L’affaire a été jugée et elle nous oblige. Par contre, il nous appartient de faire la lumière, toute la lumière, sur les dysfonctionnements éventuels de la justice, de la police et autres dans cette dramatique affaire.
Nous auditionnerons entres autres les experts médicaux, les médecins, les témoins, le voisinage, les parties civiles, leurs avocats, les policiers, la chaîne de commandement, les magistrats, les procureurs, des universitaires, le Garde des Sceaux et le ministre de l’Intérieur de l’époque et le cas échéant actuels.
Nous avons fait un long tour de table avec les membres de la Commission. Tous les députés sont mobilisés pour travailler en bonne intelligence.
Un mot particulier pour Constance Le Grip, que je remercie particulièrement d’avoir porté avec moi la proposition de création de cette commission d’enquête et qui en sera une des vice-présidentes,
Je remercie tous les collègues présents : François Jolivet, François Pupponi, Sandra Boëlle, Brahim Hammouche, Sylvain Maillard- Président du Groupe d’études contre l’antisémitisme- Richard Lioger, Florence Morlighem, Aude Bono-Vandorme, et Didier Paris.
Plusieurs membres m’ont fait savoir qu’ils ne pourraient pas être présents, à 48h de la fin de la session.
Les auditions commenceront mi-septembre, et nos travaux se poursuivront jusqu’à mi-janvier, jusqu’au dépôt du rapport.
Vous pourrez suivre les auditions sur ce lien : https://www2.assemblee-nationale.fr/…/com…/(block)/96312
Après 4 années de souffrance et d’incompréhension pour la famille de Sarah Lucie Halimi et pour tous ceux qui ont été touchés par ce drame, j’espère que cette commission, qui est transpartisane, sans intention politique, permettra d’éclaircir les zones d’ombres et les failles de cette terrible affaire.