Un terroriste djihadiste palestinien du Hamas a ouvert le feu au cœur de la vieille ville de Jérusalem.
Cet attentat a fait 3 blessés, dont un en état grave, et un mort.
Le rabbin Zeevi Katzenelbogen, qui a été légèrement blessé, a été sauvé grâce à ses tefilines.
Eliyahu Kay, 26 ans, nouvel immigrant originaire d’Afrique du Sud, a été tué alors qu’il se rendait sur son lieu de travail. Il était guide dans la vieille ville de Jérusalem.
Eliyahu, qui habitait à Modiin, s’était engagé dans l’armée à son arrivée en Israël comme parachutiste bénévole, et venait de se fiancer. Il voulait construire sa famille, sa vie, en Israel.
Quasiment pas un mot Europe et en France !
Comment ne pas voir que le terrorisme qui tue à Jérusalem, Nice, Berlin ou Paris est le même ?
Que ce sont les mêmes sauvages qui assassinent Sarah Halimi, Mireille Knoll, le père Hamel ou Eliyahu Kaye !
Pire, le terroriste est célébré comme un héros par l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, qui a versé une importante pension à sa famille, financée par des fonds d’« aide internationale », en particulier européens, comme il le fait pour tous les terroristes…
A ce stade, le parti Raam, membre du gouvernement n’a pas condamné.
Au nom de tous les français d’Israel, j’adresse mes pensées les plus attristées à la famille d’Eliyahu, à sa fiancée et à ses amis.
Que son souvenir soit source de bénédictions.