Vous avez été près de 250.000 à voir mon tweet du 28 juillet sur cette résolution absurde et le vote honteux de la France !

Dans la foulée j’ai été interviewé par Madame Assma Maad du Monde.

Résultat : un article qui fait écho aux bafouillages du Quai d’Orsay pour tenter de justifier l’injustifiable : Israël serait l’unique pays violateur des droits des femmes…

https://urlz.fr/ag5Y

Quelle mauvaise foi ! Quel manque de déontologie ! On ne sait plus s’il faut en rire ou en pleurer.

« Les décodeurs » deviennent les maquilleurs ! les camoufleurs! C’est pathétique.

Il faut être aveugle ou malhonnête pour ne pas reconnaître que la France a commis une faute politique et morale.

On aurait pu espérer d’un titre comme Le Monde un vrai travail journalistique et non se contenter de relayer la doxa anti-israélienne du Quai d’Orsay.

Il est indigne de s’associer avec des dictatures misogynes et liberticides comme l’Iran, l’Arabie Saoudite, le Yémen ou le Pakistan pour condamner Israël – et seulement Israël ! -, seule démocratie du Moyen-Orient à pleinement garantir l’égalité homme-femme.

Dois-je rappeler que c’est en Israël que Golda Meïr fût premier ministre vingt ans avant qu’une femme entre à Matignon ?!

Pire, la journaliste franco-algérienne, ou algéro-algérienne – cela n’a aucune importance à mes yeux – me qualifie de « député franco-israélien ».

Aurait-elle taxé Sibeth Ndiaye de « ministre franco-sénégalaise », Matthias Fekl de « ministre franco-allemand » ou aurait-elle insisté sur la double nationalité des dizaines de parlementaires binationaux ? J’en doute.

Mais « franco-israélien » oui! Son seul but est de discréditer ma parole publique et mettre en cause mon objectivité.

Je suis écœuré que Le Monde se prête à de tels sous-entendus nauséabonds.

Elle qui tweetait le 7 juillet dernier « tous et toutes derrière l’Algérie ce soir ! », comme l’a judicieusement relevé Me Gilles-William Goldnadel. Mais manifestement elle n’assume pas vu qu’elle a supprimé le tweet depuis…

Député français, j’assume parfaitement et fièrement d’avoir acquis la nationalité israélienne, ce magnifique pays, sur le tard.

J’assume de porter haut et fort la voix des 150.000 Français d’Israël, qui ont été près de 90% à me renouveler leur confiance.m contre la candidate LREM.