Ce soir, nous commémorons Yom HaShoah.

Il y a 75 ans, dans l’indifférence générale, six millions de Juifs, dont deux millions d’enfants, furent massacrés, gazés, brûlés.

Hommes, femmes, religieux, laïcs, enfants, vieillards.

Leur souvenir nous hante et ne nous quitte jamais.

Seule lueur : ces Justes, prêtres, fonctionnaires, intellectuels, partisans, résistants, simples citoyens, qui ont sauvé l’honneur de l’Humanité.

En ce jour de mémoire et de conscience, un cri nous traverse.

Ni pardon, ni oubli.

Hélas, en 2019, l’antisémitisme est toujours vivant, qu’il prenne le visage de l’extrême-gauche, de l’ultra-droite, de l’islam politique,

Qu’il prenne un nouveau nom, prétendument plus politiquement correct – l’antisionisme.

Mais une chose a radicalement changé.

Député français, je le dis avec force et je l’assume : l’existence de l’Etat d’Israël.

Grace à cet État, plus jamais un train ne conduira des Juifs l’abattoir dans un silence assourdissant.

Plus jamais des terroristes ne sépareront impunément Juifs et non-Juifs comme à Entebbe.

Plus jamais des Juifs ne seront humiliés sans se défendre!

Plus jamais!

Aujourd’hui, Israël est le certificat d’assurance-vie du peuple juif.

Un État libre, démocratique, respecté et plus puissant que jamais.

A Jérusalem, sa capitale éternelle et indivisible.

‎‏Yizkor