Vous êtes très nombreux ces dernières semaines à me demander des nouvelles de l’ancien Premier Ministre israélien Benyamin Netanyahu.
J’étais hier soir à la résidence du PM rue Balfour au milieu des cartons de déménagement, pour une visite privée et amicale de près de 2h30 en tête à tête.
Nous avons parlé de la situation sanitaire en Israël et dans le monde ainsi que du nouveau paysage politique israélien, de la situation politique en France qui l’intéresse beaucoup, mais aussi des 4 accords de paix qu’il a signés avec des États arabes et les espoirs qu’ils suscitent, ainsi que de la montée d’un nouvel antisémitisme dans le monde.
Son inquiétude n°1 demeure l’Iran ! Cet ennemi le plus dangereux pour Israël et le monde occidental, contre lequel il s’est battu toute sa vie politique, reste le premier danger à ses yeux.
Si Benyamin Netanyahu, aurait pu être tenté de s’enrichir dans le privé – comme Barak Obama qui se rémunère 400.000 dollars pour une conférence – il ne le souhaite pas : l’amour de son peuple et de son pays est bien plus fort.
Cette rencontre était intime où, en vieux amis, nous avons parlé de nos familles et de nos vies.
J’ai vu un homme fort, digne, sans colère ni rancœur, mais toujours déterminé à apporter sa force et sa contribution à la marche du monde et au destin d’Israël- à qui il a dédié sa vie depuis la mort de son frère Yoni, dont on commémora les 45 ans de sa disparition à Entebbe le 4 juillet prochain.
Il a été 15 ans à la tête de ce pays, et même aux dernières élections, le peuple d’Israël a continué à le placer largement en tête avec 30 mandats.
Comme le disait André Gide, il « ne cherche pas, dans l’avenir, à retrouver le passé ». Mais je l’ai senti, il souhaite apprendre du passé, de ses victoires, de ses réussites, parfois de ses échecs, et aussi peut-être de ses erreurs, pour mieux envisager le futur.
Son expérience est unique ! Certains l’aiment, l’adulent, d’autres l’exècrent, mais personne ne reste insensible à sa force, à son charisme, à son intelligence.
Pour cet homme d’État exceptionnel, la mission de sa vie est la défense et le succès de son pays.
Merci Bibi !