A l’initiative de la Maire de Paris et du maire du 17e arrondissement, a eu lieu ce matin au Square Sainte-Odile, Paris 17ème, l’inauguration de l’allée Myriam Monsonego et de l’allée Arié et Gabriel Sandler, les trois enfants juifs tués parce que juifs le 19 mars 2012 à l’école Ozar HaTorah de Toulouse.

En présence du Président Sarkozy, de la Maire de Paris Anne Hidalgo, du Président du Consistoire Joël Mergui, du CRIF, Francis Kalifat, du FSJU, Ariel Goldmann et de très nombreux officiels, la cérémonie fut digne et tres émouvante.

Aujourd’hui, on aurait dû célébrer la Bar Mitzva d’Arié Sandler. On a inauguré un lieu en sa mémoire.

Pour les Français Juifs, il y a un avant et un après Toulouse.

Alors que se tramait déjà la pire vague d’attentats terroristes de notre histoire, les Juifs ont, comme souvent, été en première ligne face à la barbarie.

À l’époque, j’avais pressenti que Toulouse n’était que le début d’une longue série, je l’avais dit. Hélas, l’Histoire m’a donné raison.

Je n’oublierai jamais ce jour, ni le voyage aux côtés des familles dans l’avion qui transportaient les dépouilles vers leur dernière demeure, à Jérusalem, capitale indivisible et éternelle d’Israël et du peuple juif. Depuis, ces familles sont entrées dans ma vie, dans ma famille de coeur.

Jour après jour, le souvenir de Myriam Monsonego, d’Arié et Gabriel Sandler m’accompagne dans mon combat politique contre le terrorisme islamiste, contre l’antisémitisme et son nouveau nom, l’antisionisme.