La cour de Cassation a rendu aujourd’hui son arrêt invraisemblable qui confirme l’arrêt de la cour d’appel qui juge irresponsable le barbare ayant assassiné le docteur Sarah Halimi.
La famille et les avocats ont annoncé qu’il y aura un recours devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme.
Bien sûr, la justice est indépendante, mais la justice est faillible ! Elle l’a démontré aujourd’hui !
Je suis triste et dans une immense colère. De bout en bout, cette affaire que je suis depuis les premiers jours suite aux confidences du frère de Sarah, William Attal, 48 heures après le crime, aura été invraisemblable et dramatique. Rien n’a fonctionné depuis le début : les 26 policiers présents en bas de l’immeuble ne sont pas intervenus pendant près de 40 minutes alors qu’elle appelait à l’aide, il n’y a jamais eu de reconstitution, et des témoins essentiels n’ont pas été entendus.
Il a fallu ma Question au Gouvernement de juillet 2017 pour que ce meurtre odieux devienne un sujet, alors qu’il faisait l’objet d’un silence assourdissant en pleine campagne présidentielle.
Il a fallu se battre pour faire reconnaître la nature antisémite de ce crime. Sarah Halimi, médecin, directrice d’école, a été ciblée parce que juive, son assassin la harcelait depuis des années, la traitait de « sheitan » et de « sale juive » et il l’a massacrée aux cris d’Allah Akbar. Aujourd’hui, on nous explique que cet ignoble crime restera impuni ?! Pour la simple raison que son auteur avait consommé du cannabis ?!
Comment la justice peut-elle à la fois reconnaître l’évidente nature antisémite du crime et dans le même temps déclarer l’auteur irresponsable ?
La justice déclarerait donc qu’il était suffisamment lucide pour cibler une juive, la martyriser parce que juive, mais pas suffisamment pour être jugé ?
C’est bien la cour de Cassation qui a été prise d’une bouffée délirante ! Quelle tristesse ! Quelle incompréhension ! Quelle jurisprudence incroyable !
Il n’y a pas eu de procès pour l’attentat de la rue Copernic… Il aura fallu attendre près de 40 ans pour un procès suite à l’attentat de la rue des Rosiers… Il n’y aura pas non plus de procès pour l’assassin du DJ Sellam, pour le même motif d’irresponsabilité alors même que la nature antisémite du crime avait été entérinée par tous, y compris le Président de la République…
Quel est le signal envoyé ? Qu’on peut commettre un crime barbare antisémite, en plein Paris, sur une femme juive, au prétexte qu’on aurait fumé du cannabis ?! Qu’on peut assassiner des juifs en toute impunité ?!
La prise de cannabis ne saurait être une circonstance atténuante, encore moins un motif d’irresponsabilité.
Bien sûr qu’il faut être fou pour massacrer à poings nus une femme pendant une heure ! Est-on irresponsable pour autant ? Cet immonde crime n’est pas d’un déséquilibré, d’une victime avec laquelle on doit compatir, mais a bien été perpétrée par la main d’un monstre radicalisé à l’idéologie islamiste ! C’est cette idéologie qui a tué des enfants juifs, des journalistes, des policiers, des prêtres, des Français sans distinction. Qui pourrit la vie de tant de Français dans les quartiers perdus de la République. Qui terrorise le monde entier.
L’assassin de Sarah Halimi est donc irresponsable mais tranquille dans son hôpital psychiatrique, où il reçoit ses amis, et dans quelques années, comme l’assassin du DJ Sellam, il pourra en sortir et revenir tranquillement sur les lieux du crime, jouir de sa liberté.
Pendant ce temps, la famille de Sarah, la communauté juive de France, et tous les Français qui ont au cœur la lutte contre l’antisémitisme restent éternellement endeuillés.
C’est bien l’injustice qui a été rendue, et ce faisant, c’est un permis de tuer qui a été donné.