En cette veille de Pessah, je tenais à vous souhaiter, ainsi qu’à vos familles et vos proches, un magnifique seder et de très belles fêtes.

Pessah forme le socle de l’identité juive et, à l’orée du printemps, marque le souvenir de la Sortie d’Égypte et de l’accession à la liberté du peuple d’Israël.

Ainsi, pendant près de deux mille ans d’exil, les Juifs, dispersés à travers les nations, ont rêvé que se concrétise ce projet si longtemps utopique : « l’an prochain à Jérusalem!»

A chaque génération, y compris la nôtre, des tyrans se sont élevés pour rendre ce rêve impossible et anéantir notre idéal juif et républicain de liberté, d’égalité et de fraternité.

Ils ont échoué.

Dans quelques semaines, nous célébrerons le jubilé de la libération de Jérusalem, capitale éternelle et indivisible du peuple juif. Notre génération a le privilège et la chance immense de fêter Pessah alors qu’existe un État d’Israël plus fort que jamais, indépendant, libre et démocratique.

Dans cette pensée, puisons foi et optimisme. Ensemble, Français juifs et non-juifs nous surmonterons toutes les épreuves.

A quelques heures du Seder, où les familles juives du monde entier vont se réunir dans l’amour et le plaisir d’être ensemble, je voudrais avoir une pensée pour celles qui ont perdu un être cher, parfois dans des conditions dramatiques, à l’instar, récemment, de Sarah Attal Halimi z’’l, défenestrée la semaine dernière à Paris, parce que juive.

Très sensible à tous vos messages individuels et hélas dans l’impossibilité de répondre personnellement à chacun d’entre vous, je vous souhaite à toutes et à tous, ainsi qu’à vos proches, une semaine de joie, de paix, de libération et de ressourcement.

Hag Pessah Casher VéSameah !