Hier, on commémorait dans l’amertume les 37 ans de l’attentat antisémite de la rue des rosiers.

Actuellement en circonscription, je n’ai pu hélas participer à la cérémonie organisée sur les lieux par l’association française des victimes du terrorisme (AfVT).

Le 9 août 1982, un commando palestinien faisait 6 morts et 22 blessés en plein quartier juif de la capitale, frappant à la grenade et au pistolet automatique le restaurant Jo Goldenberg, jadis institution de la Yiddishkeit parisienne.

Longtemps, l’enquête n’aboutit pas.

Il fallut toute la détermination et le travail remarquable du juge anti-terroriste Marc Trévidic pour identifier en 2015 les quatre terroristes présumés. Deux vivent en Jordanie, un dans les Territoires palestiniens, le dernier en Norvège.

Malgré les demandes d’extradition, les assassins continuent de couler des jours heureux!!

Cela fait plus de trois ans que je m’implique sur ce dossier pour que justice soit enfin rendue aux victimes et leurs familles.

Question écrite en 2016, lettre au président de la république en mars 2017… En juin 2018, j’ai été reçu à l’Elysée par la cellule diplomatique avec le journaliste Yohann Taïeb, porte-parole de la famille Niego, dont je tiens à saluer l’engagement et le travail remarquable.

Le 7 mars 2018 – enfin! – le Président de la République Emmanuel Macron a évoqué le dossier lors de son allocution au dîner annuel du CRIF. Il a promis des démarches concrètes.

Sachant qu’Hicham Harb, chef présumé du commando terroriste, vit paisiblement près de Ramallah, j’ai même décidé d’évoquer l’affaire directement avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Immédiatement, il s’est dit prêt à aider la France et l’appréhender si, évidemment, notre pays en faisait la demande.

Le 17 juillet 2018, j’ai interrogé en Commission des Affaires étrangères le Ministre Jean-Yves Le Drian sur ce scandale et fait part des dispositions des Israéliens.

Ci-joint le lien vers la vidéo de ma question : https://youtu.be/rTdddPZSJZs

Jusqu’à présent, il y a eu des paroles mais très peu d’actes et le scandale persiste. C’est moralement insupportable.

Puis vint cette incroyable révélation d’un pacte secret le 13 novembre dernier dans le documentaire « Histoire secrète de l’anti-terrorisme », de Patrick Rotman et Vincent Nouzille, diffusé sur France 2!

L’ancien directeur de la surveillance du territoire (DST) Yves Bonnet dévoile qu’au lendemain de l’attentat, la France aurait négocié un accord oral secret avec le groupe Abou Nidal, responsable de l’attentat, et lui a donné carte blanche pour qu’il évolue librement sur son territoire contre l’assurance qu’il ne frapperait plus le pays.

Les ordres auraient émané directement du sommet de l’Etat, actant au plus haut niveau cette compromission avec le groupe terroriste.

Entendu par la justice le 30 janvier dernier, l’ancien DST a confirmé et assumé.

Il semble bien que nous soyons face à un scandale d’Etat.

Comment notre pays, la France, avec son histoire et ses valeurs, peut-il se fourvoyer avec les organisations terroristes les plus barbares au mépris de la justice la plus élémentaire?

Comment un Etat qui se respecte et qui a tant souffert dans sa chair du terrorisme avec plus de 260 morts depuis 2015, peut-il tolérer que les assassins de ses propres ressortissants coulent des jours heureux dans la paix et la sérénité?

Surtout, comment les familles des victimes ou les rescapés peuvent-ils faire leur deuil tant que persiste pareille injustice ?! C’est insoutenable !

Les terroristes qui massacrent des Français et détruisent des vies doivent payer un prix ! C’est le b.a.ba de la justice et de la morale.

Un terroriste qui tue des Français doit être neutralisé coûte que coûte, mort ou vif.

Par comparaison, les terroristes palestiniens des JO de Munich 1972 ont été liquidés un à un par le Mossad, parfois trente ans après.
Il aura fallu moins de 48 heures au shabak, les services de sécurité intérieurs israéliens, pour appréhender les assassins du jeune Dvir Sorek, 19 ans, poignardé jeudi parce que juif en Judée. Le premier ministre Nétanyahou l’avait immédiatement annoncé : que ce soit à court ou moyen terme, les auteurs seront arrêtés, jugés ou exécutés. C’est chose faite.

Je demande que la France mette tout en œuvre pour obtenir l’extradition des quatre terroristes de la rue des rosiers!

Je demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que le secret défense soit levé afin que la représentation nationale sache quels accords secrets ont pu être passés avec des organisations terroristes!

Avec d’autres députés indignés par cette affaire, je compte demander à la rentrée la constitution d’une commission d’enquête.